CZARNA GÓRA

Le village de Czarna Góra est unique au monde pour moi. Un cocon de vie où j’ai été accueillie avec méfiance puis avec chaleur, chez mon amie compositrice interprète Teresa Mirga, chez mes amis Danuta et Gustek, Grazyna, Rafal, Patula, dans leurs maisonnettes en bois qui ont étés remplacées par des maisons de plastique. Il y a la musique, le feux, le transistor que l’on obtient pour danser sous les étoiles en échange de deux paquets de cigarettes, les instants suspendus. Czarna Góra ne ressemble plus à ces photos, mais la chaleur y est toujours.
1995-99